Sauvons les Cygnes de l’étang Porché 3


Les Décolégendes Naboriennes                            Autres Décolégendes

 

De la Neige sur Macheren, -45 °C et des rafales de vent glacé à 180 km/h. C’est l’occasion d’aller faire un tour à l’étang Porché.

 

_DSC8345

 

 _DSC8397

 

 

Vérifions l’équipement :  moufles thermostatiques, combinaison à circulation d’eau chaude, bonnet tricouche, mouchoir à résistance chauffante (en effet, le nez casse à -40°c, il faut donc le réchauffer avant de se moucher), panneaux solaires (fixés au bonnet), balise à géolocalisation, fusées éclairantes  … Tout est prêt, allons y ! 

 

Le chemin est périlleux, je m’enfonce de plusieurs mètres à chaque pas.

 

 

 

 

 

_DSC8398La neige est transformée par le froid intense, semblable à une coulée de lave blanche. Mes pieds sont endoloris, les orteils congelés commencent à noircir, peu importe… Il faut avancer.

Je mange mon dernier Bounty à la noix de coco (il y avait une promotion au LIDL), mes lèvres gercées rendent la mastication désagréable, mon mouchoir chauffant ne fonctionne plus et je n’ose pas me moucher sans préchauffage … Des stalactites pendent de mon nez et me gênent pour marcher.

Je m’écroule, terrassé par le froid …. Je trouve la force de manger le papier de mon dernier Bounty (le papier du Bounty est fabriqué avec de l’huile de palme à haut pouvoir calorique).

Je rampe encore quelques mètres ….

 

 

Quand soudain … L’étang Porché, enfin … Il n’est pas gelé !  Les Cygnes s’y baignent par -40° !!!

 

 _DSC8376

 

Je n’en crois pas mes yeux congelés … Je  me saisis de mon thermomètre PULSAR à émission infrarouge  (il y avait, là aussi, une promo au LIDL) et le plonge dans l’étang : l’eau est à 27° !  
Allez hop, je plonge pour me réchauffer, mon bonnet tricouche m’empêche de nager rapidement mais je parviens tout de même a  faire le tour de l’étang.

 

Et tout s’explique !

_DSC8389
Quelle ne fût pas ma surprise, en arrivant sur la rive ouest, quand j’aperçus un énorme thermoplongeur digne des meilleurs romans de science fiction.

Et c’est plus tard, au Café SCHECK, en narrant mon aventure à mes amis que l’explication fusa : la LPCEP* a décidé, lors des grands froids, de réchauffer l’eau de l’étang pour éviter que les cygnes ne dépérissent. Une résistance thermoplongeante de 5 000 Kw fut installée et connectée à la ligne haute tension directement raccordée, pour l’occasion, à la centrale de Cattenhom.

Les Cygnes furent sauvés

 (*) LPCEP : Ligue de Protection des Cygnes de l’Étang Porché 

 

 

 

Galerie Photos

Cliquez sur une image pour l’agrandir 

 

 

 

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

3 commentaires sur “Sauvons les Cygnes de l’étang Porché

  • Raymond

    Photos extras et même + j’espère en faire des pareilles un jour…….il faudrait peut être aller sur place un jour….mais toi Daniel,je pense que tu vas pouvoir tourner un feuilleton: « comment sortir de l’étang Porche  » en évitant les phoques….les loups….les pingouins….peut être en « montant » sur une cigogne qui pourrait te sauver!!!! toute une histoire….