P-cachée-Lachambre


Nous sommes le 23 mars …  Rendez-vous à la nuit tombante sur la plateforme de forage.  On m’équipe – une combine, des bottes, un casque, des lunettes, un grisoumètre –  et nous voilà partis pour faire le tour des installations et assister aux opérations en cours. Le creusement  est terminé et l’équipe remonte progressivement les 1 600 mètres de tiges de forage, avec au bout, le trépan et son dispositif de guidage. Le forage a été dirigé pour arriver horizontalement dans la veine de charbon (la veine gamma pour les intimes), il y a des courbures, parfois des ressauts et retirer l’ensemble n’est pas une mince affaire… Tension palpable des foreurs.

Une fois les tiges sorties, on enfilera les drains dans la veine de charbon (voir article précédent) puis on déposera la pompe d’extraction dans un puits déjà foré à l’entrée de la veine.

 

 

Une histoire d’hommes avant tout !

Vigilance et travail d’équipe, ce sont leurs mots d’ordre  : les foreurs  sont constamment aux aguets, prêts à intervenir.  Les hommes-singes restent harnachés en permanence afin de pouvoir bondir dans le derrick à la moindre alerte … 

 

Une simple perceuse ?  Pas sûr !

Le principe du forage est plutôt simple : un moteur imposant (5 tonnes ), suspendu à un mouflage entraine la rotation du train de tige qui fera tourner le trépan en fond de trou.  On injecte, en circuit fermé,  un mélange boueux dans le train de tige qui va ressortir au fond du trou et remonter les produits de creusement en surface … Ces produits sont séparés de la boue qui est de nouveau réinjectée dans le train de tiges. 

 

Simple mais … Il s’agit tout de même de diriger un outil à 1400 mètres de là. Le trépan est lui même motorisé pour être capable de changer de trajectoire, il a une espèce de GPS et envoie des messages au poste de conduite via des impulsions dans la boue de forage… Les masses en jeu sont énormes, le débit des boues de forage en circuit fermé est impressionnant et en visitant les installations de la plateforme, on constate que l’on est plus près du cargo porte-container que de la perceuse Black & Decker !

 

 

 

Galerie photos

Cliquez sur une photo pour l’agrandir.