MACHEREN: Participation Citoyenne


panneau com vigilante

MACHEREN  COMMUNE VIGILANTE

C’ est du bon sens, tout simplement. Mais c’est toujours pareil : si on n’apporte pas un cadre légal, les gens n’alertent pas car ils ont peur. Là, les personnes sont investies d’une responsabilité pour le bien commun. Pas question de se dire : j’aurais pu éviter ça. » Le maire de Macheren, Jean Meketyn, a signé mercredi un protocole de participation citoyenne avec l’État, représenté par Michel Heuze, sous-préfet de Forbach-Boulay-Moselle et la gendarmerie.

Concrètement, plus d’une trentaine d’habitants (seize citoyens et dix-neuf membres du conseil municipal) qui représentent tous les quartiers de la ville vont avoir « pour rôle de repérer en amont certains faits. C’est de la prévention, ni plus ni moins. Il faut signaler, pas intervenir », explique le maire. La commune a la particularité d’être étendue, d’avoir « des parties distantes » : Petit-Ebersviller cité, Petit-Ebersviller village, Moulin-Neuf, Macheren-village. « Les gens se plaignaient des incivilités et de la délinquance mais vu l’étalement de la commune, on ne peut pas sécuriser son ensemble par des caméras », soupire Jean Meketyn. Qui ne nie pas la réalité des faits : « La commune a été touchée – comme toutes les autres – par une augmentation d’effractions et de cambriolages. Mais c’est bien le sentiment d’insécurité qui est le plus fort ».

Le protocole de participation citoyenne est donc la réponse de la municipalité. « Les gens ne portent pas attention à ce qui les entoure. Il faut parfois s’interroger et prendre soin de l’entourage », développe le maire. Qui voit le dispositif de manière élargie : « L’idée est aussi d’aller dans le sens de la prévention, par exemple auprès des personnes vulnérables en période de grand froid et de canicule ».(  Article R.L. )

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *