Les oubliés du haut débit … début de la suite


Rejoignez le collectif 8 méga

FBhautdebitCet article a été rédigé en utilisant mon téléphone comme modem internet (abonnement 100 € /mois)

 

 

 

Compte rendu et conséquences de la réunion haut débit

du 17 décembre organisée par La Mairie et la CCPN

 

 

Les « oubliés » de Macheren !   Le mot employé par le Républicain Lorrain est approprié :  on a en effet oublié de nous dire que nous n’étions pas concernés par l’opération haut débit réalisée par Orange.  « Nous » étant la soixantaine de foyers de la rue du Wehneck, du Victoria, des impasses des Lys et de Longchamp … et peut-être d’autres. On a aussi oublié d’étudier, en son temps, une alternative pour ces foyers, malgré l’engagement du « au moins 8 mégabit/s pour tout le monde ».

 

Points clés de la réunion

 

Adieu l’espoir d’avoir du haut débit sur nos lignes téléphoniques

Mr THIEL (directeur régional d’Orange) nous informe que nous ne pouvons pas être traités de la même manière que les autres habitants, pour des motifs réglementaires :  L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes  a posé deux contraintes qui rendent impossible le raccordement haut débit des « Oubliés » par les lignes téléphoniques :

 1   interdiction de modifier le réseau téléphonique cuivre : les oubliés doivent conserver leurs lignes raccordées à un NRA (Noeud de raccordement) situé en dehors de Macheren. 

 2   Il n’y a pas suffisamment de Clients défavorisés (mauvais débit) raccordés à ce NRA pour obtenir un accord de montée en débit de la part de cette Autorité.

 

Considérons donc pour acquis (sauf miracle d’une dérogation) que nous serons pas raccordés au haut débit via nos fils téléphoniques.

 

Exit la parabole…  pour le moment

Les techniciens de Nordnet sont venus présenter leur solution internet satellitaire. Ils ont réalisé une installation complète et opérationnelle pour l’occasion. Malheureusement, ils n’ont pas pu apporter d’autres arguments que ceux exprimés dans l’article précédent – L’affaire des déconnectés – . On est bien sur une solution de dernière extrémité. Ils nous ont annoncé néanmoins que la CCPN était prête à financer les équipements et l’installation (parabole à 400 € , fourniture et pose du mât, mise en place des câbles, réalisation des raccordements.). 

Les oubliés apportent rapidement les arguments qui amènent Mr WOJCIECHOWSKI  à ne pas lancer cette solution (pour le moment) . Il  propose de lancer un nouvel appel d’offre concernant le raccordement des oubliés, quelque soit la technique mise en oeuvre.

 

Soutien affirmé de la part des élus

Pas question de laisser tomber les oubliés nous dit André WOJCIECHOWSKI.

Nous devons 8 méga à tout le monde, sans que ça ne coûte plus cher ni à la commune, ni aux habitants, confirme Jean MEKETYN

 

Décision

Une nouvelle  consultation va donc être lancée par la CCPN vers les opérateurs (Orange, Numéricable …) pour traiter le cas, d’une manière ou d’une autre : soit en obtenant une dérogation de l’Autorité de régulation qui autoriserait la montée en débit des oubliés par la ligne téléphonique, soit en étendant les travaux de raccordement par câble,  en cours sur Saint Avold ( Numéricable). 

Les délais ne sont pas définis – la consultation va prendre 3 mois à elle seule – et il est possible que l’appel d’offres se révèle infructueux : quel opérateur va se mobiliser pour 60 foyers seulement ?

 

 

Alors ? Que peut-on faire ? 

 

Nos espoirs reposent sur le fait qu’un opérateur réponde à cet appel d’offres pour un budget acceptable … Nous verrons bien, mais les élus, comme Orange, s’accordent à dire que ça n’est pas sûr du tout.

Par contre il existe, à mon sens,  une alternative qui mériterait d’être explorée :

Travailler avec des  Fournisseurs d’Accès à Internet associatifs. Tiens, tiens, une association qui devient opérateur internet local.  

Le haut débit ne passe pas loin ….  profitons en !  Demandons à un FAI associatif de voir s’il peut redistribuer un point de connexion au haut débit vers les oubliés sans passer par le réseau téléphonique. Que ce soit en employant des technologies WIMAX  avec des débits largement supérieurs aux 8 méga promis, ou encore avec du raccordement filaire. Tapez donc haut débit associatif  sur Google et vous verrez que les réalisations fleurissent. Celle-ci par exemple – cliquez –  ou celle-là – cliquez – .  Les FAI associatifs se regroupent en Fédération dont la FFDN qui a d’ailleurs été lancée par des gars de notre coin.

 

On se lance ?

 Qui est motivé pour que les choses avancent vite ? Les oubliés évidemment !

Groupons nous donc pour suivre, bien sûr,  les évolutions de l’appel d’offre qui va être lancé par la CCPN et en étudiant, en parallèle, avec un FAI associatif une solution alternative qui, si elle existe, devra être rapide et peu coûteuse.

Il ne s’agit pas de revendiquer ou de faire des sitings, mais bien de coopérer avec les élus en explorant toutes les pistes …

Et si rien n’est possible, sauf la parabole, tout le monde (les élus comme les oubliés) aura fait de son mieux.

 

Qui nous rejoint  ? 

  Rejoignez le collectif 8 méga

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *