La grotte d’André 1


Nous connaissons tous bien la grotte de Lentzviller qui est un lieu de célébration marial qui attire chaque année et surtout le 15 août de très nombreux pèlerins.

A Petit-Ebersviller dans le lotissement du Stade, il s’en trouve une autre. Plus modeste en taille et en rassemblement de personnes. Et pour cause. Celle-là est privée.

Elle a son histoire qui est aussi celle d’André Valenting et de son épouse Jacqueline.

L’ancien conseiller municipal de Macheren vit chez lui tranquillement ses journées de retraité. Il s’est toujours occupé de son jardin et tant qu’il le pourra, comme il dit, il continuera à l’entretenir.

Les déchets verts sortis du jardin filent aussi vite dans les parcs de la basse-cour où la nation ailée composée de poules, oies et perdrix se jettent dessus pour la curée.

Mais avant d’arriver dans son jardin bio, on est obligé de passer devant sa grotte. Celle-là même qu’il a bâtie de ses propres mains. Vœu pieu de Jacqueline qui lui avait demandé d’en construire une.

Et c’est là le nœud de l’histoire étonnante de la grotte. Ils avaient pris l’habitude de faire du bois de chauffage ensemble en forêt. « Un jour après avoir rangé nos outils, au moment de regagner la voiture pour rentrer, Jacqueline m’a dit qu’elle voulait retourner faire un petit tour dans le bois, disant je te rejoindrai. Elle s’en est allée seule. Après un bon quart d’heure elle est réapparue sur le bord du chemin quelque cent mètres plus loin. Quand je lui ai demandée ce qu’il s’est passé, elle a répondu je ne sais pas mais je me suis sentie attirée ».

Un peu plus tard, ils se sont rendus à Lourdes. Elle était près pieuse et André est très croyant. Au retour de pèlerinage Jacqueline a souhaité une grotte dans leur jardin. André s’est exécuté, commandant des pierres du Gard et puis maçonnant.

Il s’est inspiré dans l’idée première de ce qu’il a vu dans la région. « J’étais à Hundling, Insming et Enchenberg pour voir celles qui y étaient. C’est l’abbé Barbier en personne qui l’a bénie » précise André.

Ce qui a conduit à la construction de la grotte c’est ce changement qui est survenu dans la famille d’André. Changement confidentiel mais ô combien important dans la vie du couple. « Après l’épisode de la forêt, il est arrivé un étrange événement dans notre famille qui a eu une grande importance. Certainement un coup de pouce de Marie pour nous » conclut André, heureux et fier de perpétuer le souvenir de Jacqueline.

Quand les causes naturelles sont dans l’impossibilité d’expliquer un événement !

Maintenant que Jacqueline est partie rejoindre Marie, c’est à lui de s’occuper de la grotte. Il faut dire qu’elle demande quand même un peu d’attention et de temps.

Pas exposée au public mais cependant, lorsqu’on y passe à pied, on la voit. « Depuis l’article du Républicain Lorrain, beaucoup plus de personnes s’arrêtent pour voir ma grotte » dit André. Cette attention nouvelle, s’explique … par cet article du journal. 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Commentaire sur “La grotte d’André

  • TOPGUN

    Bravo Rocco
    Un moment d’émotion que tu nous fais partager en racontant cette belle histoire et cette complicité entre Madame et Mr VALENTING.
    MERCI à PAPI