la chimie vulgarisée pour les élèves de l’école des mésanges


Au cours de l’avant-dernière semaine de juin, quatre étudiants de l’IUT de Saint-Avold ont quitté leur laboratoire pour en créer un autre à l’école « Les Mésanges », le temps de trois séances de démonstrations.
Il s’agissait pour les étudiants d’aller au bout de leur projet tutoré à présenter pour les examens en vue de l’obtention de leur diplôme et pour les élèves de découvrir le tout début de la chimie.
Les classes de CE2, de CM1 et CM2 ont joué les petits Lavoisier, Blaise Pascal ou encore Gay-Lussac.

 

Chimistes 

Pas de produits présentant de danger. Ceux que l’on trouve dans la cuisine de maman. Bien entendu, il a fallu revêtir les blouses blanches qui ont conféré une allure très « pro » aux nouveaux chercheurs.

Il a été nécessaire d’employer d’un vocabulaire peu commun. Les étudiants ont su mettre à la portée de leurs apprentis ces termes qui parfois rebutent plus d’un adulte.

Solubilité, saturation, densité, miscibilité, bécher et tube à essai ne seront en principe plus des mots barbares pour les mésanges.

Les informations données avec dosage devront maintenant se cémenter non pas jusqu’à ébullition ni saturation. Juste savoir laisser décanter pour une bonne solidification. C’est ça la chimie ?

 

Naïm a été celui qui a su répondre le plus rapidement à la question « qu’est-ce que le phénomène d’exothermie ? Il est vrai que l’explication venait à peine d’être donnée au cours de l’expérience conduite par les étudiants.

Naïm

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *